Le « no-poo », ça vous tente ?

Le « no-poo », ça vous tente ?

La doctrine du no-poo ? Tout simplement : ne plus se laver les cheveux ! Voici nos conseils si vous êtes tenté.



Vous connaissez les « no-poo » ? C'est la blogueuse écolo américaine Jaquelyn Baers qui a lancé le mouvement dans les années 2000. Elle n'aurait pas lavé ses cheveux depuis... 5 ans.
Adeptes de la green beauty, les no-poo ont des arguments qui portent : les produits abîment les cheveux, ils sont gorgés de produits nocifs, de perturbateurs endocriniens, et surtout, plus on les utilise, plus nos cheveux re-graissent. Bref : nous serions tous drogués au shampoing.

Prêtes à se désintoxiquer ? Rien de plus simple... en principe.

1/ On commence par espacer les « shampoings » : 1 par semaine maximum. Ces shampoings doivent être réalisés à partir d'un mélange d'eau, de bicarbonate de soude et de vinaigre de cidre au rinçage.

2/ Un mois plus tard on espace un peu plus, en compensant par un brossage intensif (attention, il faut investir dans une vraie brosse, en poils de sanglier) et régulier, qui réparti le sébum sur l'ensemble de la chevelure.

3/ Il arrive un moment (dans plus ou moins longtemps) où le brossage et le simple rinçage de temps en temps suffit à avoir des cheveux doux, soyeux et qui sentent bon.


Celles qui l'ont adopté reconnaissent qu'entre la décision et le moment où les cheveux redeviennent beaux... les têtes passent par des étapes pas franchement terribles.

En même temps, si c'est pour renoncer une bonne fois pour toute à sacrifier son cuir chevelu...

Voici des articles sur le même thème :